Orezza, l’eau pétillante qui surgit du parc régionnal de Haute Corse

L’eau d’Orezza prend sa source dans une magnifique châtaigneraie du parc régional de Haute Corse, près du petit village de Rapaggio. Ruisselant des pentes du San Petrone, l’eau de pluie pénètre dans le sol, et après un parcours d’une vingtaine d’années, ressurgit purifiée et minéralisée, avec une teneur en gaz carbonique qui la rend naturellement pétillante. Cette source était connue depuis l’antiquité, et elle a été visitée par de nombreuses personnalités qui venaient en cure pour ses qualités curatives. Le corps médical se pencha sur les propriétés supposées de l’eau d’orezza, et purent déterminer son efficacité pour lutter contre l’anémie, grâce à son fer.

Une eau ferrugineuse à la réputation internationale

A son apogée, au 19e siècle, elle était très recherchée dans toute l’Europe, et même dans les colonies françaises, dont de nombreux visiteurs venaient suivre des cures dans l’établissement thermal. Sa richesse en fer, en magnésium, bicarbonate et autres minéraux lui donnaient une efficacité certaine pour traiter les anémies, ainsi que pour les troubles de la digestion et d’autres maladies. Les visiteurs du centre thermal y séjournaient pour bénéficier des séances de massages, prendre des douches revigorantes et bien sur boire de l’eau pour soigner diverses affections. Les troupes coloniales n’étaient pas oubliées, car on prenait soin de leur forme en les alimentant en eau d’Orezza. Elle connu son apogée au milieu du 19e siècle, quand l’empereur Napoléon III la reconnu d’intérêt public par un décret en 1856. L’exploitation commerciale pu commencer. Malgré ce succès, elle périclita au 20e siècle suite à la baisse d’activité de la région, et elle disparu pratiquement en 1995 avec la fermeture de l’établissement.

Ces 20 dernières années, l’eau d’Orezza a renoué avec le succès

Cette triste fin ne laissait personne indifférent, et un entrepreneur Corse croyant aux vertus de cette eau bénéfique relança l’entreprise en 1996 avec une nouvelle entreprise et une nouvelle usine d’embouteillage, conforme aux normes de qualité européennes. On a ajouté un laboratoire de contrôle qui surveille chaque jour la composition de l’eau, ce qui emploie en tout trente personnes. Afin de respecter les exigences d’hygiène et de sécurité, la visite de l’usine n’était plus possible. Le chef d’entreprise a érigé une jolie fontaine, qui permet aux visiteurs de gouter l’eau d’Orezza. L’eau d’Orezza a repris son statut emblématique de représentation de l’ile de beauté, et elle est distribuée partout en France, en Corse, et également en Amérique, au Japon et dans de nombreux autres pays. Grâce à toutes ses excellentes qualités, la source d’Orezza a conquit sa place dans les grands restaurants (Bocuse, Ducasse, Bach…) ainsi que dans les bons restaurants de la rive gauche à Paris. Récemment, on en a décliné une version non gazeuse pour ceux qui n’aiment pas les eaux gazeuses