Même avec l’aide des conseillers et des courtiers en rachat de crédits, des questions importantes restent sans réponses pour les parties concernées et intérressées.

Les questions les plus courantes concernant le rachat de crédits

Les questions les plus courantes sont celles concernant le fichage bancaire, le changement de banque, les dettes, le rachat d’une partie des prêts, le montant personnel devant être inclut ainsi que l’obligation sur l’hypothèque. Nombreuses sont aussi les personnes à s’interroger sur la vente de la maison hypothéquée ainsi que de la caution et enfin de l’âge jusqu’auquel on peut bénéficier d’un rachat de crédits (http://www.scoremonroe.org).

Les réponses à vos questions

Pour débuter le rachat de crédits n’entraine pas du tout un fichage bancaire car il s’agit plutôt d’un contrat et oui vous pouvez toujours garder votre ancienne banque. Pour la question de la possibilité d’ajout de crédit, la réponse est positive, oui il est possible d’y inclure des crédits tels les dettes familiales et les impayés d’impôts. Si vous souhaitez racheter qu’une seule partie de votre prêts, vous avez pleinement le droit c’est ce qu’on appelle le principe du crédit partiel. Vous avez alors le droit de garder plusieurs de vos crédits mais seulement à condition que le cumul de mensualités et de rachat de prêts ne dépasse pas un taux d’endettement de 33%. Aussi, votre montant personnel peut aussi y être rajouté avec vos besoins et vos projets (Lisez cet article). L’hypothèque n’est pas obligatoire si à l’avenir vous voulez un rachat de prêt immobilier. Un rachat de crédits ne requiert toujours pas une hypothèque par le biais de la caution bancaire. Toujours est-il que vous n’avez pas le droit de dépasser une mensualité supérieure à l’endettement conseillé. Enfin, une hypothèque ne vous empêche pas de louer ou de vendre votre maison. Vous pouvez aborder le sujet avec votre agent immobilier. Ajoutons que l’âge requis pour bénéficier d’un rachat de crédit ne doit pas dépasser les 90 ans mais exceptionnellement des organismes tolères jusqu’à 95 ans.