Depuis un certain temps, les personnes endettées, surtout les emprunteurs en situation de surendettement, vouent un grand intérêt pour le rachat de crédits. Pour eux, c’est une solution miracle. Est-ce réellement le cas ? Si oui, quels sont ses avantages ? Sinon, quels sont les risques ? Les réponses.

Le rachat de crédits et tous ses avantages

Dire que le rachat de crédits est une solution miraculeuse est complètement faux. Cependant, il est indéniable que c’est le meilleure échappatoire pour les emprunteurs qui souhaitent retrouver un peu de sérénité sur le plan financier. Ils n’ont plus à régler plusieurs mensualités. Cela engendre une simplicité sur la gestion du budget. En outre, le fait de n’avoir qu’un seul créditeur élimine toute sorte de frustration. Mais le plus grand avantage du procédé, c’est qu’il permet une forte réduction de la mensualité. De plus, le taux d’intérêt est en nette régression et il est fort possible d’obtenir une épargne. Notons que si 60% des dettes rachetées sont des prêts immobiliers, l’emprunteur pourra profiter d’un taux vraiment intéressant.

Les inconvénients de la méthode

Même si le rachat de crédits offre un tas d’avantages aux emprunteurs surendettés, la méthode a aussi ses inconvénients. Pour commencer, ces derniers doivent comprendre que si le montant de la mensualité a connu une baisse aussi importante, c’est surtout à cause de la durée de remboursement. Ainsi, l’emprunteur mettra beaucoup de temps à écouler toutes ses dettes. De plus, le procédé peut engendrer des frais importants. En effet, il faut parfois s’acquitter des pénalités suite au remboursement anticipé des anciennes créances, des frais de garantie et des frais de dossier assez élevés. Au final, on constate que le coût total du prêt peut augmenter. De plus, si un emprunteur a pris le risque de contracter un rachat de crédit hypothécaire, il peut perdre son bien au moindre incident de paiement.